Oui bon, c'est vrai, je m'étais en quelque sorte promis à moi-même de ne pas tomber dans le mélo ni dans le dramatique puisque je savais déjà depuis un long moment que je n'ai pas été à la hauteur, mais bon, il faut quand même que j'avoue que ça ne me quitte pas: la petite voix dans la tête qui dit "si seulement j'avais eu tant de points ici"... "si seulement je passais en P2!", le découragement pré-P1² quand on se rappelle à quel point l'année a été dur psychologiquement, l'impression d'être moins intelligente que ses amis qui passent, les envies de pleurer,...

J'ai essayé de trouver quelques infos sur la P1²; tout ce que j'ai pu constater en regardant les interviews de remede.org, c'est que des personnes qui ont autant bossé que moi (pour ne pas dire beaucoup moins quand je pense à mon deuxième quad d'enfer) passent, ça fait re-mal... L'important c'est que j'ai trouvé la véritable raison de mon échec : je n'ai pas révisé tous les week-ends les cours de la semaine... Et puis au premier quad j'ai commis l'immense erreur de bosser devant la télé, je le faisais en terminale et ça marchait pas mal mais vu le manque de distractions qu'on ressent en P1 j'aurais dû anticiper que ça se passerait mal.

Enfin ce qui m'embête surtout, c'est que j'ai l'impression d'être marquée à vif à vie et que je ne me le pardonnerais jamais... J'encaisse mal l'échec parce que j'échoue rarement. Mais il va bien falloir que je m'y habitue car je m'inscris en stage intensif d'équitation et comme je n'ai pas monté depuis 2 ans, je suis persuadée qu'une bonne partie de mon savoir-faire s'est envolé. Il faudra faire avec... Et puis, ça va me faire tellement plaisir de remonter à cheval =)

(les non-initiés peuvent sauter ce paragraphe de passion équestre s'ils le souhaitent! lol)

Sentir la tension de l'encolure sur les rênes, sentir les muscles puissants agir tout en finesse (trot avec une petite amplitude : rebond, petit pas, rebond, petit pas...), sentir l'action dérisoire d'une pression de jambes contre les flancs palpitants du cheval, qui s'exécute et s'incurve comme s'il n'était que souplesse... (les non-initiés peuvent reprendre ici leur lecture ;) )

Pour revenir sur la P1², même si globalement ça me désespère/décourage sérieusement de retomber en enfer l'an prochain, il y a quand même quelques points positifs : déjà, l'intérêt que je porte aux matières dans leur ensemble (sauf quelques-unes qui vont donc me donner du fil à retordre...), et la "stratégie" que j'ai établie pour l'an prochain. Le hic, c'est qu'en la préparant mon esprit de compétitrice s'est réveillé (mais où était-il passé cette année quand j'avais besoin de lui?!), et que je sens bien que si je ne finis pas dans les disons 40 premiers (pour ne pas dire qu'arriver dans les 10 premiers est en fait mon objectif) je vais encore le prendre mal... alors que pour commencer je ne peux bien évidemment pas être sûre d'être classée...

Enfin bref, je me suis inscrite à Epsilon Exam l'an prochain; j'espère que les concours blancs hebdomadaires vont me permettre d'être la superdoublante que j'aspire tant à devenir (malheuresement le rêve et la réalité...); et puis j'ai décidé que cette année j'allais me faire un peu plus plaisir car la pression sera encore plus grande qu'en primante donc je vais m'inscrire au handball et partir au snowboard pendant le mini-break de janvier... Parce que je le vaux bien ;)

Et bien sûr, pour conclure... "Sauve un doublant, mange un primant!" ;D